Le patron de la veste Agatha je l'ai depuis des lustres, peut-être même depuis sa sortie ou presque, et puis pour une raison que j'ignore je ne l'avais jamais cousu. Mon hésitation venait sans doute en partie des détails que l'on est supposée réaliser au biais et qu'au final, sur toutes les versions vues sur le net, bien peu sont réellement réussies. Du coup quand je me suis décidée à la coudre, je me suis résolue à une version passepoil et non en biais, ainsi j'étais déjà beaucoup plus sûre de mon coup.

Là, il a fallu que je me lance, le manteau Céphée étant VRAIMENT devenu trop petit, il lui fallait un remplaçant, et pourtant il aura été aimé ce manteau, j'ai même bien failli refaire le même, mais je pense que l'amour que lui porte ma fille vient en grande partie de sa couleur, or je n'ai plus du tout de ce velours et je suis bien décidée à écouler mon stock avant d'en acheter à nouveau.

J'avais également depuis au moins 2 ans, un très beau velours chocolat dans mon stock, un beau velours 1000raies comme je les aime, très fin, très souple, soyeux au toucher et avec de très beaux reflets dans la couleur. Au hasard d'un sortie parisienne j'avais également trouvé un joli tissus de doublure qui me tentait beaucoup et je trouvait qu'il se mariait bien avec mon si joli velours.

J'ai soigneusement lavé mes tissus (2 fois) et je me suis lancée. Copiage du patron et découpage, beaucoup de pièces à cause de tous les petits détails de décoration mais tout est bien expliqué. A la couture aucun problème particulier, là aussi tout est bien expliqué et tout s'est assemblé sans accro. J'ai donc fait mon passepoil maison et passepoilé toutes mes pièces au lieu de la bordure biais préconisée.

Mon manteau a été cousu courant novembre je crois, mais faute de trouver des butons à mon goût il a longtemps attendu que je lui mette la touche finale. Et toujours faute de trouver des boutons à mon goût j'ai finalement opté pour les pressions pour le fermer et des boutons recouverts pour toutes les décorations, il fallait quand même que je le termine avant qu'il ne devienne trop petit.

Une fois terminé je l'ai présenté à la demoiselle de la maison, qui n'a pas forcément applaudi des 2 mains, il est beau ce manteau, très beau, mais un peu trop beau je pense, entendez par là un peu trop "classique chic" pour ma tornade personnelle, les plis, l'ampleur, le col caludine ....... le Céphée un peu décalé avec sa couleur flashy semblait lui plaire beaucoup plus. Voilà une bonne semaine que je le lui ai donné, elle le porte quand même, même si je ne sens pas le même enthousiasme, au moins elle ne le boude pas, et ça me servira de leçon.

 Pour les détails techniques, je l'ai triplé, car ça faisait partie de mes regrets sur le Céphée, il était un peu trop léger. J'ai donc coupé toute ma doublure en double, dans mon tissus mais aussi dans un plaid suédois, donc pas trop épais, pour pouvoir tripler la chose. Après m'être longuement interrogée sur la façon de tripler un manteau, j'ai cousu ma doublure et ma polaire ensemble, comme ça ensuite j'ai travaillé comme si de rien n'était, avec une pièce extérieure et une pièce doublure. Ca donne un peu d'ampleur au manteau et ça contribue à aspect chic je pense.

Pour ce qui est du patron je regrette un peu que l'extérieur et l'intérieur aient la même taille, j'aime bien quand il y a un "contour" (parement ??) dans le même tissus que l'extérieur, quand on choisit comme moi, des tissus qui sont très contrastés, ça évite qu'on voie le tissus de doublure sur l'extérieur je trouve.

Pour ma drôlesse, j'ai cousu un 8 ans, il va bien, un poil grand comme il faut.

Mon velours vient de T&N Fabrics (mais je crois que la boutique n'existe plus), ma doublure vient de Toto Tissus dans le 13ème, et toute la mercerie vient de Mondial Tissus Créteil, le passepoil est fait mainson avec un biais du tissus de doublure et une cordon de coton de bricolage comme d'habitude.

DSC02201

DSC02202

DSC02203

DSC02204

DSC02205